La panleucopénie féline

panleucopénie féline

Également appelée typhus du chat, la panleucopénie féline est une maladie virale qui peut être mortelle pour l’animal.

De plus, elle est aussi très contagieuse. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir de plus amples informations sur cette maladie féline.

Qu’est-ce que la panleucopénie féline ?

La panleucopénie féline est due à un parvovirus qui va entraîner des problèmes gastroentériques hémorragiques chez le chat. Cette maladie est dotée d’un virus sans enveloppe qui s’avère très résistant en milieu extérieur.

En effet, il est tout de même capable de survivre pendant plus d’une année. Il peut donc être transporté, durant tout ce temps, sur les vêtements, les chaussures, etc. La panleucopénie féline est un virus qui va avoir la capacité de se développer par la suite en détruisant les cellules en division. On peut notamment évoquer le cas le plus fréquent de la destruction de la moelle osseuse du chat.

Les symptômes de la panleucopénie féline

La panleucopénie féline va entraîner une destruction des globules blancs ce qui va permettre aux infections secondaires de s’installer plus facilement. Les diarrhées hémorragiques sont un des symptômes les plus fréquents à cause de la destruction des cellules de la paroi intestinale. Le chat peut également victime de tremblements ou d’incoordination car le cerveau ainsi que la rétine peuvent être touchés.

Dans la majeure partie des cas, les chats victimes de cette maladie vont être touchés par une forte fièvre, entre 40 et 41°C. Des vomissements, de la diarrhée, mais également une déshydratation font leur apparition.

Si l’animal n’est pas pris à temps, c’est la mort assurée. Il est donc important de conduire rapidement votre chat chez le vétérinaire si vous constatez plusieurs de ces symptômes à la fois.

Le traitement de la panleucopénie féline

Dans un premier temps, le vétérinaire va devoir établir un diagnostic de votre chat. Le but étant de savoir si votre animal est victime ou non de cette maladie. Une prise de sang est généralement faite pour mesurer le taux de globules blancs dans le sang. Un frottis sanguin peut également avoir lieu. Le vétérinaire peut aussi décider de procéder à une analyse des selles de votre animal. Certains tests innovants permettent d’obtenir des résultats rapides, en seulement quelques minutes.

Une fois que votre animal aura été diagnostiqué et que le professionnel sera alors certain que ce dernier est victime de la panleucopénie féline, il sera nécessaire de trouver un traitement. L’interféron oméga félin est parfait pour traiter cette maladie, mais sachez que tous les chats ne réagissent pas de la même manière. Ainsi, il n’est pas certain que votre chat guérisse. De plus, ce traitement est coûteux et n’est donc pas à la portée de tous.

La prévention de la panleucopénie féline

La meilleure prévention pour cette maladie reste le vaccin sur le chaton. Cette vaccination a fait toutes ses preuves et s’avère donc très efficace. Il faut savoir que même si votre chat ne sort pas à l’extérieur, vous devez impérativement le faire vacciner. Si vous prenez connaissance de la présence de cette maladie chez le chat d’un de vos proches, nous vous recommandons notamment de désinfecter vos vêtements, vos chaussures, etc.

Le but étant de prévenir l’apparition de la maladie en évitant ainsi la contamination de votre chat. C’est une étape essentielle pour éviter la prolifération de la maladie. Sachez que l’eau de javel est parfaitement redoutable pour faire face à la panleucopénie féline.

Cependant, il est nécessaire que la javel reste en contact au moins dix minutes avec le virus pour qu’elle soit capable de le détruire. Il est donc nécessaire de bien attendre avant de procéder au rinçage.

Autres maladies des chats :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here